C'est au peuple syrien que va notre soutien !

Au sujet de la Syrie, il convient d'écarter les faux semblants. Premièrement, l’écrasement sanguinaire de la révolution syrienne par le régime de Bachar al-Assad et à cette fin l'utilisation d'armes chimiques sont des faits avérés. Deuxièmement, les initiatives des gouvernements occidentaux (dont la France) n’ont pas pour objet de défendre l’intérêt des peuples de Syrie et de la région.

1. Le régime assadiste a recours aux armes chimiques dans son offensive générale contre la révolution syrienne.

En 2013, Bachar al-Assad en accord avec Moscou s'est engagé à détruire son arsenal afin d’écarter la menace d'une intervention occidentale. Depuis, ce sont plus de quatre-vingts attaques au gaz qui ont été commises dans les zones rebelles contre les civils. Celle de Douma est la dernière en date. Elle a permis d’accélérer la reddition des organisations rebelles et la reconquête de la Ghouta dans sa totalité. Et aussi de tester auprès de l’opinion internationale jusqu'à quel degré d'impunité le régime syrien peut donner libre cours à la répression contre son peuple. Les victimes de tous ces bombardements chimiques ont connu l'horreur, elles se comptent en plusieurs milliers. Pourtant il est fallacieux de faire croire que l'arme chimique serait le seul problème existant. Le prix de la guerre que mène le régime contre son peuple, avec l’appui massif et direct de la Russie et de l'Iran, ce sont des centaines de milliers de morts, des millions de déplacés et d'exilés, des villes assiégées, affamées, rasées… Des dizaines des milliers d'emprisonnés, soumis à tortures et viols systématiques… Autant de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, dont le régime Assad est coupable, et les pouvoirs russe et iranien complices.

2. Les gouvernements occidentaux sont hypocrites et ne portent pas de solution durable.

Les gouvernements occidentaux prétendent aujourd'hui agir pour empêcher le régime d’utiliser à nouveau la seule arme chimique, et ainsi permettre des négociations préparant une « solution politique » de paix. Or, plus que de droit humanitaire, ils sont soucieux d’imposer leurs propres intérêts dans le devenir de la région. Cela se manifeste avec le blanc-seing que ces gouvernements accordent à l’Arabie Saoudite, armée par les pays occidentaux (la France au premier chef) - dont le nouvel homme fort, le prince-héritier Mohammed Ben Salman, a été récemment reçu à l’Elysée -, la poursuite de l’entente avec le régime d’Erdogan en Turquie pour refouler les migrants et signer des accords commerciaux, et aussi la silencieuse complicité avec la politique criminelle de l’Etat israélien perpétuant le drame du peuple palestinien, dernièrement lors des assassinats de masse à l’occasion des manifestations pacifiques de la « marche du retour ».

Tout au long de ces années ils ont laissé massacrer le peuple syrien. Aujourd'hui, ils confirment que rien ne sera fait pour modifier l'issue du conflit. Ils portent une lourde responsabilité dans la situation actuelle d'une Syrie martyrisée et à présent divisée en zones dominées par la Russie, l'Iran, la Turquie, sans oublier Israël. Chaque puissance impliquée défend ses intérêts spécifiques : contre le peuple kurde pour Ankara, son projet d'hégémonie régionale face à celui de l'Arabie saoudite pour l'Iran, ses ambitions géostratégiques pour la Russie… Tout cela se fait sur le dos du peuple syrien et en détruisant sa révolution. C’est en cela que les récentes frappes militaires des gouvernements occidentaux sont à dénoncer, aucune confiance ne doit leur être accordée lorsqu’ils prétendent agir au nom de la « paix ».

C'est à ce peuple syrien que va notre solidarité.

Il n'y aura pas de paix et de solution politique si toutes les troupes étrangères ne se retirent pas de Syrie, si les comptes ne sont pas réglés avec le régime criminel de Bachar al-Assad, et s'il n'est pas répondu positivement à la volonté du peuple syrien et à ses légitimes aspirations à la liberté, à la démocratie, à la justice et à la démocratie.

L'Equipe d'Animation Nationale d'Ensemble

 

Type: 
Article
Jeudi, 19 Avril, 2018 - 15:38


from ENSEMBLE ! | L'Actu via Ensemble Insoumis on Inoreader
Fourni par Blogger.