Coup de force pour briser le mouvement social à l'Université Jean Jaurès à Toulouse

Le gouvernement Macron tente de briser la mobilisation des étudiants et des personnels de l’UT2J qui agissent depuis plusieurs mois pour le service public d’éducation. Il vient de mettre l’Université sous tutelle en démissionnant le président et tous les conseils représentatifs. Il menace d'une intervention policière et a nommé un administrateur provisoire, Richard Laganier, parachuté par le ministère.

Ce coup de force est inacceptable et nous le condamnons. Le gouvernement doit reculer et il serait inadmissible que la force soit employée contre des jeunes et des agents universitaires dans le but de museler leurs légitimes revendications.

Signataires : EELV, Ensemble 31, Mirail Insoumis, GDS 31, Les Jeunes Génération-s, NPA, OCML-VP, PCF, PG

Type: 
Article
Mercredi, 21 Mars, 2018 - 15:44


from ENSEMBLE ! | L'Actu via Ensemble Insoumis on Inoreader
Fourni par Blogger.